Désensibilisation : pour un choix raisonné

Il existe en allergologie humaine deux écoles séparées par l’Atlantique. Parmi les nombreuses différences entre ces deux écoles, celle sur le choix des allergènes pour la mise en place d’une désensibilisation est assez spectaculaire. En effet, alors que le taux de polysensibilisation est grossièrement le même en Amérique et en Europe (50-80% des patients), les compositions des désensibilisations sont très différentes : un seul allergène dans la majorité des cas sur le vieux continent, 8 allergènes en moyenne aux Etats-Unis. Une revue de tous les travaux publiés (1) montre que le choix d’une monodésensibilisation, notamment aux Graminées, est un choix efficace chez les patients polysensibilisés tant par voie sublinguale, que par voie SC. Par contre, le recours à des mélanges multiples est peu convainquant et selon les auteurs (européens) nécessite des essais cliniques de plus grande ampleur (1).

La seule étude publiée sur ce thème chez le chien est difficilement interprétable. En effet, les auteurs ont étudié l’efficacité d’une désensibilisation Df 100% en la comparant à un placebo (sans allergène) chez des chiens atopiques polysensibilisés (2). Aucune étude n’a été faite chez des chiens polysensibilisés en comparant une monodésensibilisation à une polydésensibilisation.

Toutefois, récemment, une étude française rétrospective sans lot témoin (3) a mis en lumière les facteurs pronostics suivants :

  • Les résultats sont meilleurs avec l’utilisation d’un seul allergène qu’avec des mélanges comportant plusieurs allergènes.
  • Les auteurs confirment le manque d’intérêt de l’inclusion d’extraits de moisissures.
  • Les résultats tendent à montrer l’intérêt d’un traitement long, de plus de trois ans, qui permet l’obtention de meilleurs résultats.
  • L’association d’une corticothérapie semble minorer les résultats de la désensibilisation.

DSC_27402.2

 
1.  Calderon MA, Cox L, Casale TB, Moingeon P, Demoly P. Multiple-allergen and single-allergen immunotherapy strategies in polysensitized patients: Looking at the published evidence. J Allergy Clin Immunol. 2012 Jan 11.
2. Willemse T, Bardagi M, Carlotti DN, Ferrer L, Fondati A, Fontaine J, et al. Dermatophagoides farinae-specific immunotherapy in atopic dogs with hypersensitivity to multiple allergens: a randomised, double blind, placebo-controlled study. Vet J. 2009 Jun;180(3):337-42.
3. Carlotti, D. N., C. Gribeauval, et al. (2013). « Enquête rétrospective sur le srésultats de l’immunothérapie spécifique d’allergènes chez 205 chiens atopiques en Aquitaine, France (1989-2001). » Pratique Medicale et Chirurgicale de L Animal de Compagnie 48: 41-47.