Facteurs favorisant le développement ou la transmission des teignes chez le chien et le chat

Dans une revue de consensus l’ESCCAP recense de nombreux facteurs dont il faut tenir compte tant pour la prévention de ces mycoses contagieuses, que pour la mise en place des traitements :

–       Chatons, chiots et animaux âgés présentent un risque accru

–       Les femelles gestantes et en lactation peuvent transmettre la teigne à leur descendance, or les produits utilisables chez ces animaux sont très limités

–       Il existe une prédisposition des chats persans et chez le chien des races dalmatien, caniche, Jack Russell terrier, Manchester terrier, et Yorkshire Terrier (chez ce dernier les formes extensives sont fréquentes) ;

2005-17_021

–       Toute maladie débilitante rend les animaux plus sensibles à ces infections ;

–       Les ectoparasites et notamment les puces et les cheylétielles peuvent être des facteurs favorisant le développement d’une dermatophytie, le prurit généré par ces infestations provoquant des microtraumas favorisant le développement des dermatophytes ;

–       Une augmentation de la température et de l’humidité est un facteur favorisant le développement des dermatophytes ;

–       Les animaux vivant en groupe sont à risque et nécessitent des prises en charge adaptées :

–       Des lavages trop fréquente ou des outils abrasifs favorisent le développement de dermatophytoses ;

–       Les dermatophytoses sont plus fréquentes dans les pays où existe une population importante de chiens et de chats errants.