RSS ou rolling skin syndrome

Le rolling skin syndrome (RSS)est un signe clinique fréquent chez le chat qui se caractérise par un grand frisson qui parcourt tout le dos de l’animal.

Cette activation des muscles peauciers du dos peut avoir plusieurs origines : des démangeaisons, une hyperesthésie ou une activité de substitution.

Par conséquent, contrairement à ce que l’on voit dans de nombreuses pages à travers le web, ce signe n’est en aucun caractéristique d’une maladie dermatologique, nerveuse ou comportementale ni synonyme de syndrome d’hyperesthésie féline.

La première cause (et de loin) de RSS est une infestation par des puces. Il peut aussi s’agir de démangeaisons dorsales dues à des allergies (piqûres de puces, aliments, aéroallergènes).

L’hyperesthésie qui est une réaction exagérée à un stimulus douloureux (à ne pas confondre avec l’allodynie : sensation douloureuse provoquée par un stimulus anodin) est généralement due dans cette localisation à un prurit neurogène (traumatisme ou tumeur vertébrale, hernie discale…). En effet, des atteintes des racines dorsales de la moelle génèrent un prurit intense qui peut s’extérioriser sous la forme d’un RSS, de grattages, de mordillements ou de léchage.

Enfin, les chats anxieux peuvent présenter de nombreuses activités dites de substitution qui permettent à l’animal de s’apaiser : onychophagie (le chat se ronge les ongles !), léchage, grattage, courses, miaulements, destructions, agressions, RSS.