Fibrosarcome Félin

L’apparition d’une petite masse indurée ou mole suite à une injection sous-cutanée (pas forcément un vaccin) est fréquente chez le chat. Un petit nombre d’entre-elles peuvent être des tumeurs appelées fibrosarcomes. Même si ces tumeurs ne provoquent généralement pas de maladie cancéreuse (métastases, atteintes d’autres organes), leur agressivité locale est redoutable.

C’est la raison pour laquelle il ne faut pas négliger ces petites masses sous-cutanées et si elles persistent et effectuer un diagnostic précis afin de choisir le traitement le plus approprié. Aujourd’hui, le scanner fait partie intégrante de ce diagnostic, parce que c’est l’outil le plus fiable pour apprécier l’infiltration de cette tumeur dans les tissus adjacents.

Slide2Slide1

Le traitement passe par une chirurgie agressive, une simple exérèse étant suivie très rapidement de rechute. Cela peut paraître disproportionné, mais ces tumeurs sont si agressives qu’il faut retirer le tissu sous-cutané autour de la masse, mais aussi les muscles adjacents, voire un peu d’os. La qualification du chirurgien est même un facteur pronostic très significatif.

Plusieurs protocoles de chimiothérapie pré ou post-exérèse chirurgicale existent, mais leur intérêt reste controversé. La radiothérapie permet d’améliorer le pronostic, de même qu’une nouvelle forme de traitement, une immunothérapie post-chirurgicale (injection in situ d’IL2 recombinante).

Ces petites masses ne doivent donc pas être prises à la légère et un diagnostic complet doit être fait avant d’entamer un traitement souvent lourd.