Dermatites exfoliatives paranéoplasiques

Ces dermatoses rares, décrites chez le chat et le lapin, sont essentiellement associées au développement d’un thymome. Elles sont caractérisées par un état kératoséborrhéique sévère avec des squames épaisses et abondantes sur l’ensemble du corps :

Slide02Slide05
Le diagnostic différentiel est parfois complexe et le diagnostic définitif repose à la fois sur les examens histopathologiques des lésions et l’imagerie médicale (radiographie, échographie, phtos). Le traitement exérèse ou chimiothérapie permet d’obtenir des résultats spectaculaires.

Radiographies de profil et de face du thorax chez un chat de 14 ans.
Masse de densité tissulaire homogène ovoïde, thoracique ventrale et craniale au cœur (B1, tête de flèches rouges). La masse se projette en région centrale du thorax (B2, flèches rouges) indiquant sa localisation médiastinale.
Le diagnostic différentiel est celui d’une masse méadiastinale cranioventrale proche du cœur et comprend : thymome, lymphome thymique, kyste médiastinal, autre tumeur.
L’analyse histologique sur pièce d’exérèse a diagnostiqué un thymome.

SlideA1SlideA2