Ce que l’on sait ou pas de la Désensibilisation chez le Chien

Ce que l’on sait

  • La désensibilisation apporte une amélioration clinique chez la majorité des animaux sensibilisés aux acariens de la poussière

Ce que l’on ne sait pas

  • L’influence des traitements immunomodulateurs ou anti-inflammatoires concomitants (antihistaminiques, corticoïdes, ciclosporine, oclacitinib, interféron gamma)
  • Efficacité des mélanges importants d’allergènes
  • Allergènes efficaces et inutiles
  • Composition des extraits allergéniques commercialisés (teneur en allergènes majeurs)
  • Intérêts des peptides, allergoïdes et adjuvants immunomodulateurs
  • Seuils des tests allergologiques pour un choix thérapeutique
  • Tests allergologiques les plus intéressants : IDR, tests épicutanés, IgE sp
  • Possibilité d’utiliser un extrait (brut ou recombinant) de D. farinae seul ou non lors de polysensibilisation aux acariens
  • Marqueurs biologiques de suivi d’une désensibilisation
  • Protocole ou voie plus efficace qu’un(e) autre
  • Durée du traitement s’il est efficace
  • Durée du traitement avant de décider d’abandonner lorsqu’il est inefficace
  • Mécanismes, toutes phases et tous protocoles confondus