Ne pas couper les incisives chez le Cobaye

Par les Dr J.-F. Quinton, dip ECZM, L. Guillon et A. Curros
Un geste à ne pas faire chez le cobaye : couper des incisives qui semblent trop longues.
On est souvent tenté lorsque l’on remarque des incisives trop longues chez un cobaye présenté pour anorexie de les couper, pensant réparer ainsi la malocclusion. Loin de soulager l’animal, ce geste aggrave en général le problème : l’allongement excessif des incisives est en effet toujours secondaire chez le cobaye à un allongement des couronnes des dents jugales. Couper les incisives sans traiter l’allongement des molaires revient à priver l’animal de ses dernières capacités de préhension des aliments, déjà bien compromises par l’ouverture anormale de la cavité buccale (photo : incisives coupées sans traitement des molaires).

incisives-cobaye-coupees-trop-ourt-copie

La coupe des incisives intervient en fait en dernier, après que l’occlusion buccale normale a été restaurée par un parage des dents jugales. On procède à leur coupe la bouche de l’animal maintenue fermée, en cherchant à se rapprocher le plus possible de leur position naturelle.