Calendrier de l’Avent – 15. MICI : le diagnostic définitif n’est pas échographique

Lors de maladie inflammatoire chronique intestinale, notamment chez le chat, il est possible d’observer un épaississement intestinal pariétal étendu, symétrique, régulier, associé à une proéminence de la couche musculeuse.

Diapositive1

Cet aspect n’est pas spécifique et est observé dans des processus divers, faisant appel à des traitements différents. L’hypertrophie de la musculeuse peut être observée notamment dans deux affections qui ont des présentations clinique et biologique similaires : les MICI (maladies inflammatoires chroniques intestinales) et le lymphome intestinal de bas grade. Seule une analyse histologique, et parfois immunohistochimique, permet de conclure.

Par les Drs Gaillot et Ruel, dip ECVDI, spécialistes en imagerie médicale