Mercredi Imagerie : 1. Dyspnée chez un Rottweiler

Chaque mercredi l’équipe d’imagerie d’Advetia vous propose de tester vos connaissances avec un cas clinique tout en image.

Commémoratifs
Chien Rottweiler mâle âgé de 4 ans, présenté pour abattement, hyporexie et dyspnée observés depuis 8 jours.

Technique
Radiographies sans préparation du thorax en incidence de face (DV) et de profil droit.

Radigraphie thoraciqueDiapositive1

Interprétation
Il existe une augmentation marquée de l’opacité pulmonaire en région ventrale et gauche du thorax. Cette opacité présente un bord caudal net sur le profil (« ligne pleurale » pointée par les têtes de flèche rouge), forme un signe de la silhouette positif avec le bord gauche du coeur, et renferme plusieurs bronchogrammes (flèches violettes). L’ensemble de ces signes est caractéristique d’une lésion pulmonaire alvéolaire lobaire affectant la partie caudale du lobe cranial gauche du poumon. La silhouette cardiaque est déplacée vers la lésion pulmonaire (dans l’hémithorax gauche) indiquant une diminution de volume du lobe pulmonaire opacifié.

Diapositive2

Le médiastin dorsal est élargi dans sa région moyenne et caudale où il forme une image en « V » inhabituelle sur le cliché de face caractéristique d’une dilatation oesophagienne (têtes de flèches jaunes). Sur le profil de nombreux signes d’une dilatation aérique généralisée de l’œsophage thoracique sont observés. Ces signes sont : une visualisation du bord ventral des muscles longs du cou (flèches vertes), une visualisation accrue de l’aorte descendante et de ses efférents médiastinaux craniaux révélant un contraste augmenté (astérisques bleus), un déplacement ventral de la trachée et de la carène, la présence dans le thorax caudodorsal de deux lignes de densité liquidienne qui convergent en région diaphragmatique et qui correspondent aux parois œsophagiennes dorsale et ventrale séparées par du gaz intraluminal (têtes de flèche oranges).

Diagnostic final
Les clichés radiographiques montrent les signes typiques d’un mégaœsophage.
La lésion pulmonaire alvéolaire lobaire ventrale indique une bronchopneumonie concomitante vraisemblablement secondaire à des fausses routes.

Par les Drs Gaillot et Ruel, dip ECVDI, spécialistes en imagerie médicale