Mercedi Imagerie : 6. Tuméfaction cervicale

Commémoratifs
Chien croisé Berger, mâle entier, âgé de 3,5 ans, présentant un gonflement récurrent ventralement au pharynx.

Technique
A: radiographie de la tête et de la jonction cranio-cervicale en incidence de profil.
B à E: scanner de la tête et de la jonction cranio-cervicale avec reconstructions tissulaires de 2 mm, avant (B plan sagittal, C plan transverse) et après (D plan sagittal, E plan transverse) injection intraveineuse de produit de contraste iodé.

Description
Radiographie :
Il existe un gonflement des tissus mous ventralement au pharynx et au larynx (A: astérisque rouge). Cette lésion mesure environ 5 cm de longueur sur 3 cm d’épaisseur. Sa densité est homogène. L’appareil hyoïde et les cartilages laryngés présentent des aspects normaux. La région rétropharyngée est d’épaisseur normale.
Scanner :
Sur les images avant injection de produit de contraste(B, C) on observe un gonflement des tissus mous situés ventralement à l’appareil hyoïde (astérisques violets) et aux muscles. Ce gonflement (flèches rouges) est hypodense aux muscles adjacents. Une structure nettement hyperdense aux muscles et moins dense que l’os, de forme grossièrement ovoïde est visible au sein de la lésion hypodense (tête de flèche bleue).
Après injection intraveineuse de contraste iodé (D, E) la lésion hypodense en pré-contrainte présente un rehaussement hétérogène principalement périphérique. Le rehaussement dessine des images de parois irrégulières délimitant des cavités hypodenses accolées ou communicantes. La structure hyperdense observée en pré-contraste est retrouvée à l’intérieur d’une des cavités. Il existe une discrète adénopathie rétropharyngée médiale visible sur l’image D (flèche orange).

Diapositive6

Diagnostic différentiel
L’image radiographique est compatible avec un diagnostic différentiel large incluant : sialocèle, abcès, tumeur, hématome et kyste.

Diagnostic final
L’examen scanner met en évidence la présence d’un corps étranger, non visible sur le cliché radiographique, et dont la densité scanner élevée évoque une nature ligneuse ou osseuse. Ce corps étranger est englobé dans un tissu de granulation cavitaire. Le diagnostic d’abcès sur corps étranger est confirmé par la chirurgie au cours de laquelle un fragment de bois a été récupéré. Une voie de pénétration oropharyngée semble la plus probable, notamment en l’absence de plaie cutanée.