Mercredi Imagerie : 17. Incontinence urinaire chez un Chihuahua

Commémoratifs
Chihuahua femelle non stérilisée de 3 ans présentant une incontinence urinaire depuis l’adoption il y a quelques mois. Une masse abdominale est palpée.

Technique
Radiographies de l’abdomen sans préparation en incidence de profil et de face (VD).

Diapositive1

Description
On observe une masse occupant la partie gauche de l’abdomen central (astérisque rouge) et dont la longueur (ligne rouge) correspond approximativement à lalongueur totale du rachis lombaire. Cette masse est de densité liquidienne homogène. Les régions visibles de son contour sont bien définies et lisses. Elle exerce un effet de masse sur le côlon descendant (têtes de flèche vertes) qui est déplacé ventralement et dans l’hémi-abdomen droit. Le rein droit est identifié dans sa position normale sur le cliché de profil (flèche jaunes) ; il présente des densité, taille et forme habituelles.
Une seconde masse, de forme tubulaire est visible dans l’abdomen caudal gauche et dorsal, ventralement aux vertèbres L5-L6 (flèches bleues).
La vessie n’est pas clairement identifiée.

Diagnostic différentiel
La masse abdominale centrale gauche, par sa position et son effet de masse sur le côlon, est fortement suspecte de provenir du rein gauche. Une masse ovarienne gauche ou utérine craniale gauche peut aussi être considérée ; toutefois l’absence de rein G visible rend ces hypothèses nettement moins probables. Le diagnostic différentiel d’une néphromégalie unilatérale chez le chien inclut une hydronéphrose (forme et contour lisse de la masse en faveur), une tumeur rénale, et des kyste, abcès ou hématome rénaux de grande taille (souvent associés à un contour plus irrégulier du rein).
La masse abdominale tubulaire caudale gauche est d’origine plus incertaine. Sa forme et sa position abdominale caudale sont compatibles avec une origine utérine. Toutefois sa projection plus dorsale que celle du côlon est inhabituelle pour l’utérus. En présence d’une néphromégalie ipsilatérale avec possible hydronéphrose, un méga-uretère doit aussi être considéré.

Diagnostic final
L’échographie abdominale a confirmé une hydronéphrose gauche complète associée à un hydro-uretère gauche de large diamètre observé sur toute la longueur de l’uretère. Aucune lésion obstructive urétérale distale ou urétéro-vésicale n’a pu être identifiée. Un dysfonctionnement de la jonction urétéro-vésicale (congénital) ou une sténose urétérale distale (idiopathique) ont été envisagés. L’uretère gauche distal dilaté comprimait nettement la paroi vésicale à l’origine d’une réduction du diamètre du col vésical.