Les lupus : 1. Lupus cutané érythémateux vésiculeux canin

Le lupus cutané érythémateux vésiculeux est la seule variante de lupus cutané subchronique chez le chien. C’est une maladie auto-immune strictement cutanée.

Il est surtout décrit dans les races colley, Shetland et border collie.

Une des caractéristiques cliniques de ce lupus est sa localisation préférentielle aux grands plis (abdomen, aisselle), et des lésions assez typiques confluentes de vésicules très fragiles remplacées par des zones érodées.

Le pronostic est assez bon dans la mesure où il n’existe pas d’atteinte de l’état général ni d’autres organes.

Le diagnostic fait appel à des biopsies cutanées, tant il est difficile de le différentier d’un érythème polymorphe.

Le traitement de choix repose sur une corticothérapie par voie générale associée idéalement à des inhibiteurs de calcineurines ou à défaut de l’azathioprine.