Améliorer l’efficacité des examens complémentaires (histologie et cytologie) lors de suspicion de pemphigus

Ces examens sont essentiels au diagnostic, mais ils peuvent être rendus inefficace faute d’une mise en œuvre optimale :

  • Les faire après au moins 2 semaines d’arrêt des corticothérapies par voie générale ou topique
  • Effectuer une antibiothérapie avant de prélever (moins important que chez le chien)
  • Privilégier des pustules ou des coûtes fraiches
  • Utiliser plusieurs zones lésionnelles
  • Privilégier le pus en nature pour les examens cytologiques (base des ongles) ou bien une érosion protégée par une croûte
  • Ne pas utiliser de punch, mais une lame de bistouri pour préserver la lésion intacte