Calendrier de l'Avent : 1. Qu'est ce que la "consultation douleur" ?

La douleur animale est aujourd’hui un des axes les plus forts en matière de développement des stratégies médicales vétérinaires, qu’il s’agisse des chiens, des chats, mais aussi des NAC.

Reconnaître la douleur

Reconnaitre la souffrance ressentie par son animal est la première étape. Elle se fait à 90% « à la maison ». Le maitre a un rôle fondamental dans cette étape car lui seul connait les habitudes et les comportements de son compagnon et il sait reconnaitre les différences.

Un animal qui souffre, ne managera pas de la même façon, il ne « vivra » pas de la même façon, il se déplacera différemment, il ne sera plus volontaire pour jouer ou il s’arrêtera rapidement. Il peut devenir irascible ou léthargique, sursauter à l’improviste pour une douleur à nos yeux « imaginaire » (typique de la douleur neuropathique). Un chat évitera de faire sa toilette (ainsi que la plupart des NAC), il évitera le contact et il deviendra rapidement agressif jusqu’à se mutiler. Anxiété, dépression, agressivité, troubles du sommeil feront le reste…

La liste de symptômes pourrait être 10 fois plus longue

Consultation d’algologie

La consultation douleur s’adresse aux propriétaires de :

  1. Chiens ou chats présentant des troubles locomoteurs chroniques en relation avec de l’arthrose
  2. Chiens ou chats montrant des troubles du comportement (anxiété, dépression, agressivité, troubles du sommeil)
  3. Chiens ou chats ayant subi une ou plusieurs interventions chirurgicales, et montrant un trop grand délai de récupération ou des douleurs récurrentes
  4. Chiens ou chats suivant une chimiothérapie 
  5. Chiens ou chats âgés et présentant plusieurs maladies potentiellement invalidantes : parodontites, dermites, troubles locomoteurs, infections urinaires…
  6. Chiens ou chats en fin de vie pour lesquels la préoccupation majeure des propriétaires est l’absence de souffrance.

Cette consultation est faite par un vétérinaire algologue souvent aidé d’autres sépcialistes, selon les symptômes et l’origine de la douleur (neurologie, orthopédie, comportement, stomatologie, dermatologie, oncologie…)

Objectifs de la consultation

  1. Réaliser un examen clinique complet, assorti d’analyses complémentaires si nécessaire, afin de rechercher avec précautions toute affection potentiellement douloureuse
  2. Apprendre au propriétaire à reconnaître et à évaluer les signes de douleur basés sur l’observation de troubles fonctionnels et de modifications comportementales spécifiques du chien ou du chat.
  3. Choisir ensemble les moyens médicamenteux et les thérapeuties complémentaires (biothérapies, physiothérapie, diététique…) pour soulager durablement l’animal.

Aujourd’hui nous vivons une vraie révolution et l’aide technologique avantage le monde vétérinaire de plus en plus : des réseaux spécialisés dans la douleur animale ont surgi (https://www.capdouleur.fr/). Des spécialistes de douleur animale (Diplômés ECVAA) sont désormais à l’écoute sur le territoire français ainsi qu’à l’étranger, des Unités de traitement de la douleur sont apparues (UVETD-ADVETIA)… C’est une vraie révolution qui ne cessera d’accroitre la sensibilité et la disponibilité du monde vétérinaire pour lutter contre la douleur animale.

Nous sommes face à un tournant historique et nous vivons une période révolutionnaire !

Ne plus jamais accepter la douleur sans se battre !