Peut-on rendre un chat hypoallergénique ?

Pour les béotiens de l’allergologie, Fel d 1 est le patronyme de l’allergène majeur du chat pour l’Homme. Cet allergène est aujourd’hui au cœur de nouveaux développements pour lutter chez l’Homme contre l’allergie dite aux poils de chat.

Nomenclature des allergènes majeurs : La nomenclature des allergènes majeurs est basée sur les 3 premières lettres du genre, puis la première lettre de l’espèce. Un chiffre indique l’ordre dans lequel l’allergène a été décrit, mais ne préjuge pas de l’importance clinique de l’allergène (ex, chez le chien Der f 15 est l’allergènes majeur de l’acarien Dermatophagoides farinae, Fel d 1 et Fel d 4 sont les deux allergènes majeurs du chat (Felis domesticus) chez l’homme).
L’ensemble des allergènes majeurs est recensé sur un site de l’OMS

Cette allergie est une des plus redoutables en allergologie humaine. Malgré les développements de l’immunothérapie spécifique (désensibilisation), notamment depuis la découverte des allergènes majeurs, de nombreuses initiatives ont eu cours durant ces dernières décennies, avec leur lot de d’absurdités pratiques, de mauvaise foi et d’échecs.

Péripéties antérieures

Fel d 1 étant essentiellement présent dans les glandes sébacées (mais aussi la salive, les larmes et en grande quantité dans les glandes anales), certains auteurs ont préconisé de shampooiner les chats à des fréquences assez soutenues – de une fois par jour (1) à une fois par semaine (2) – avec une certaine efficacité. D’autres proposent la castration, les chats mâles étant nettement plus producteurs de Feld1 (3), voire la saculectomie (4). Enfin, Amérique oblige, une compagnie (Allerca) a proposé la vente de chats transgéniques, dépourvus de Fel d 1. Malgré des arguments vantant des pourcentages de réussite de 90% chez les patients/clients, leurs chats n’étaient pas plus hypoallergéniques que les greffiers communs. La chaine ABC en 2013 a mis à mort dans un reportage cette juteuse arnaque. Il était temps, de nombreux cas de réactions très graves ayant été rapportés.
Plus récemment, la popularité grandissante des chats de race a permis à des éleveurs, promoteurs de rêves ou autres allumés de l’internet de proposer des races de chats moins allergisants que d’autres. Internet foisonne de listes de races de chats « hypoallergéniques », les plus souvent nommés étant le cornish rex, le sibérien, le korat ou le sphynx. L’histoire serait belle si elle n’était pas sans aucun fondement scientifique et ceci a été rappelé à plusieurs reprises par les acteurs de l’allergologie humaine(5, 6). Il n’existe pas de races de chat ou de chien moins allergisantes que d’autres. Par contre, il existe des variations de production d’allergènes variables selon le sexe et les individus.
L’année 2019 a vu éclore deux nouveaux concepts dans la droite ligne de la richesse créative des années précédentes : un aliment contenant des anticorps de poule anti-Fel d 1 et, plus radical, un vaccin anti-Fel d-1 à administrer au chat pour le rendre moins allergisant.
Etant donnée la puissance de communication mise en place par les protagonistes auprès du grand public et de la profession, il est important d’en connaître les bases afin de se faire une opinion et pouvoir argumenter vos réponses.

Aliment anti-Fel d 1

Nestlé commercialise un tout nouvel aliment contenant des anticorps (IgY) de poule anti-Feld1. Le but de cet aliment est d’inactiver par la prise de nourriture le Fel d 1 contenu dans la salive du chat gastronome.
Les études publiées sont très prometteuses, avec une réduction significative des concentrations dans la salive et sur les poils de l’allergène visé (7-9). Nestlé annonce des résultats intéressants d’études cliniques menées chez des patients humains allergiques possesseurs de chat, mais ils ne sont pas encore publiés à notre connaissance.

Vaccination des chats contre Fel d 1

Les essais de vaccination anti-Feld1 ont été faits dans des chatteries expérimentales en Irlande et aux Pays-Bas avec l’accord des comités d’éthiques de ces pays. La vaccination de chats à l’aide d’une VLP chargée de Feld1 a permis chez 3 chats d’obtenir une excellent réponse anticorps avec une baisse de la sécrétion lacrymale de Feld1 sur une petite année (10). Cette étude pilote pour le moins limitée n’a pas empêché le laboratoire Suisse Hypopet de commercialiser la chose sous le nom de Hypocat®, puis de mener des essais cliniques chez des humains possesseurs de chats vaccinés (petite étude ouverte) (11).

Et la santé du chat dans tout ça ?

Les fonctions de Feld1 sont mal connues et extrapolées de sa structure. C’est une sécrétoglobine, qui pourrait avoir une fonction protectrice de la peau, à l’image de l’utéroglobine au niveau des muqueuses (12). D’autres auteurs pensent qu’elle pourrait avoir plutôt un rôle de protéine de transport de lipides, notamment des stéroïdes, d’androgènes, d’autres hormones ou des phéromones (3, 12), voire une rôle dans la régulation des lipides à la surface de la peau du chat (4). Vacciner et donc déclencher une immunité dirigée contre une telle molécule est pour le moins potentiellement dangereux et on ne peut que rester songeur sur l’éthique d’une telle démarche !

Conclusion

Ces deux initiatives, aussi élégantes soient-elles sur le plan scientifique n’ont pas fait preuve de leur intérêt clinique et surtout semblent négliger toutes les autres sources potentielles de crise pour un individu allergique au chat, à savoir :

  • les chats autres que celui que l’on  « traiterait »,
  • les charges variables selon les chats,
  • les individus sensibles au deuxième allergène majeur à savoir Fel d 4 (13).

Dans tous les cas, à l’heure où nous nous préoccupons (enfin) du bien être animal et tentons de le faire sortir de son statut de produit marchant, l’éthique d’une vaccination anti-Feld1 semble irrecevable. Vouloir « vacciner » des chats avec un auto-allergène sous prétexte de protéger les chats pour qu’ils ne soient pas abandonnés par des maitres allergiques (sic) est inepte.
Il reste plus simple d’éviter d’avoir un chat si on est allergique au chat. Pour les professionnels de la santé animale en contact régulier avec des chats – qui sont les principales victimes de ces allergies – ces mesures n’auront aucun effet à moins d’imaginer de les appliquer à tous les chats…
Si nous sommes allergiques, il demeure plus cohérent de se tourner vers l’immunothérapie (humaine), en progrès constant.

Réfrénces

  1. Nageotte C, Park M, Havstad S, Zoratti E, Ownby D. Duration of airborne Fel d 1 reduction after cat washing. J Allergy Clin Immunol. 2006;118(2):521-2.
  2. Avner DB, Perzanowski MS, Platts-Mills TAE, Woodfolk JA. Evaluation of different techniques for washing cats-quantitation of allergen removed from the cat and the effect on airborn Feld-1. JAllergy ClinImmunol. 1997;100:307-12.
  3. Vervloet D, Charpin D, Birnbaum J. Origine des allergènes du chat. RevfrAllergol. 1996;35:533-8.
  4. De Andrade AD, Birnbaum J, Magalon C, Magnol J-P, Lanteaume A, Charpin D, et al. Fel d I levels in cat anal glands. Clin Exp Allergy. 1996;26(2):178-80.
  5. Butt A, Rashid D, Lockey RF. Do hypoallergenic cats and dogs exist? Ann Allergy Asthma Immunol. 2012;108(2):74-6.
  6. Lockey RF. The myth of hypoallergenic dogs (and cats). J Allergy Clin Immunol. 2012;130(4):910-1.
  7. Satyaraj E, Wedner HJ, Bousquet J. Keep the cat, change the care pathway: A transformational approach to managing Fel d 1, the major cat allergen. Allergy. 2019;74 Suppl 107:5-17.
  8. Satyaraj E, Gardner C, Filipi I, Cramer K, Sherrill S. Reduction of active Fel d1 from cats using an antiFel d1 egg IgY antibody. Immun Inflamm Dis. 2019;7(2):68-73.
  9. Satyaraj E, Li Q, Sun P, Sherrill S. Anti-Fel d1 immunoglobulin Y antibody-containing egg ingredient lowers allergen levels in cat saliva. J Feline Med Surg. 2019:1098612X19861218.
  10. Thoms F, Jennings GT, Maudrich M, Vogel M, Haas S, Zeltins A, et al. Immunization of cats to induce neutralizing antibodies against Fel d 1, the major feline allergen in human subjects. J Allergy Clin Immunol. 2019;144(1):193-203.
  11. Thoms F, Haas S, Erhart A, Nett CS, Rufenacht S, Graf N, et al. Immunization of Cats against Fel d 1 Results in Reduced Allergic Symptoms of Owners. Viruses. 2020;12(3).
  12. Karn RC. The mouse salivary androgen-binding protein (ABP) alpha subunit closely resembles chain 1 of the cat allergen Fel dI. Biochem Genet. 1994;32(7-8):271-7.
  13. Kelly SM, Karsh J, Marcelo J, Boeckh D, Stepner N, Santone B, et al. Fel d 1 and Fel d 4 levels in cat fur, saliva, and urine. J Allergy Clin Immunol. 2018;142(6):1990-2 e3.