Comment bien Nourrir son Oiseau

Pourquoi pas des graines ?

Le premier réflexe est de le nourrir avec des graines, et pourquoi pas ? L’oiseau en trouve dans la nature et les accepte très bien en captivité. Les éleveurs conseillent souvent de donner un mélange de graines. On trouve dans le commerce différents mélanges, recommandés selon les espèces

Mais attention…

N’oublions pas que c’est avec les graines que l’on fait de l’huile, c’est donc un aliment très gras. Que pour trouver sa nourriture dans la nature, l’oiseau se dépense beaucoup : il vole jusqu’aux aires de nourrissage, il doit fouiller activement ensuite pour trouver les graines dont il se nourrit. Que dans la nature, les graines d’une variété ne sont disponibles que pendant un certain temps, suivant le rythme naturel de la plante qui les produit. Quand ces graines ne sont plus disponibles, l’oiseau trouve d’autres sources de nourriture (végétaux, petits insectes, etc..).

Si dans les conditions naturelles, l’offre intermittente de graines et l’exercice nécessaire pour se les procurer sont des paramètres permettent une assimilation optimale par l’organisme de ces aliments riches en graisses. En captivité, c’est une autre histoire :  l’oiseau se voit offrir en permanence un mélange de graines ultra riche (dans lesquelles il va souvent de plus trier les plus grasses), sans possibilité de vol ou d’exercice, et comme en plus il s’ennuie, il va manger pour s’occuper…Il va donc consommer chaque jour 3 à 4 fois plus de graisses que ses besoins. Le résultat est qu’un oiseau nourri aux graines va au fil des années développer une accumulation de lipides dans le foie (comme un foie gras) ce qui va entraîner une insuffisance hépatique. Cela se traduit notamment par une altération de la qualité du bec et des plumes et une baisse des défenses immunitaires, favorisant l’apparition de maladies, notamment la gravissime aspergillose. Il va souffrir aussi d’une carence en vitamines (A notamment), et en minéraux (Calcium).  Ces modifications se mettent en place insidieusement, sans que vous vous en rendiez forcément compte, mais elles n’en sont pas moins dangereuses.

NOURRIR UN OISEAU EXCLUSIVEMENT AVEC UN MELANGE DE GRAINES DIMINUE SON ESPERANCE DE VIE EN BONNE SANTE.

Les granulés, une alternative aux graines

Il existe dans le commerce des granulés, qui ont été développés au départ pour offrir la meilleure nourriture aux oiseaux des parcs zoologiques. Ils sont constitués de graines sélectionnées, de légumineuses et de fruits et sont enrichis en vitamines. Ils constituent la base idéale d’une bonne alimentation pour votre compagnon. Ainsi par exemple, l’alimentation idéale d’un perroquet Amazone devrait être de 75 % de granulés, de 25 % de fruits et de légumes et d’un peu d’alimentation de table et de graines.