Calendrier de l’Avent, Comme chez l’Homme : 7. L’Asthme Félin

Comme chez l’Homme, le chat peut lui aussi être atteint d’asthme. L’origine de cette inflammation bronchique peut être multiple. Cet asthme félin nécessite une prise en charge en urgence.

Origines et caractéristiques de l’asthme félin

L’asthme félin se caractérise par des accès aigus et violents de difficultés respiratoires avec essoufflement et toux (crise d’asthme) associés à une inflammation chronique des bronches.

L’origine de l’inflammation bronchique reconnaît de multiples causes : allergies, parasites respiratoires, complications infectieuses bactériennes, mais souvent aucune cause ne peut être identifiée …. La crise d’asthme est due à un spasme bronchique qui explique les difficultés respiratoires observées.

Les chats jeunes et adultes (2-8 ans) sont les plus atteints et le Siamois est une race prédisposée.

L’Asthme félin : Symptômes et diagnostic

La crise d’asthme est dominée par des accès de dyspnée (difficulté respiratoire) qui se caractérisent par une respiration rapide et gueule ouverte, comme si le chat était essoufflé. Ce type de manifestation est totalement anormal chez un chat et doit motiver une consultation en urgence chez un vétérinaire. En effet, la prise en charge doit être efficace et rapide car une crise d’asthme peut être mortelle chez le chat, comme chez l’Homme. Le plus souvent, les crises d’asthme apparaissent chez un chat qui est un tousseur chronique (bronchite chronique).

Le diagnostic repose sur le contexte, un examen clinique complet, des radiographies thoraciques, un bilan sanguin et des examens complémentaires comme la bronchoscopie et le lavage broncho-alvéolaire. En situation d’urgence, le chat doit être placé sous oxygène avant d’envisager une prise en charge adaptée.

Prise en charge thérapeutique de l’asthme félin

Un traitement médical au long cours et un suivi régulier sont nécessaires afin de réduire les rechutes et surtout la survenue de crises d’asthme. Les recommandations thérapeutiques incluent des modifications environnementales; l’exposition à des agents irritants (poudre, litière poussiéreuse, aérosols ou fumée de cigarettes) doit être évité.

Traitement d’un chat asthmatique à l’aide d’un inhalateur

Les rechutes sont fréquentes et il est assez habituel de devoir maintenir le traitement des chats asthmatiques sur de longues périodes, voire à vie.