Hépatite Chronique et Cirrhose du Foie Chez le Chien

Bedlington terrier dogs on a white background

Le chien peut être atteint d’hépatite chronique et de cirrhose du foie. La cirrhose hépatique étant le plus souvent la conséquence d’une hépatite chronique qui évolue depuis plusieurs mois voire années.

Causes des cirrhoses et hépatites chroniques

Chez le chien, les hépatites chroniques ne sont pas d’origine virale (à ce jour aucun virus n’a été isolé chez les chiens atteints) et la cirrhose n’est pas liée à une consommation d’alcool !

Le plus souvent les hépatites chroniques sont idiopathiques (pas de cause identifiée) chez le chien même si dans certaines races comme le Doberman ou le cocker un déséquilibre du système immunitaire peut être impliqué. Enfin, une accumulation de cuivre dans le foie peut causer une hépatite chronique comme chez le Bedlington Terrier, le Dalmatien, le West Highland White ou le Skye Terrier ou le Labrador.

Symptômes des cirrhoses et hépatites chroniques

Les manifestations cliniques des hépatites chroniques sont peu spécifiques en début d’évolution : baisse d’appétit, vomissements, diarrhée, perte de poids. Avec l’évolution de la maladie des signes plus évocateurs peuvent apparaitre : ictère (jaunisse), augmentation de la quantité d’eau bue et d’urine émise (polyuro-polydipsie), épanchement abdominal (accumulation de liquide dans l’abdomen donnant une impression de gros ventre), voire des troubles nerveux (impression d’ébriété, absences, voire convulsions). Certains animaux peuvent présenter des saignements digestifs entrainant une anémie et des vomissements ressemblant à du marc de café ainsi que des selles noires (mélena).

Hépatite chronique et cirrhose du foie, diagnostic et traitement

Le diagnostic de la maladie hépatique et de ses complications repose sur un bilan sanguin complet, une échographie abdominale, voire un scanner et des biopsies hépatiques qui sont le seul moyen d’établir un diagnostic définitif et précis sur la nature de la maladie hépatique. Cette approche permet la mise en place d’un traitement médical précis et ajusté à chaque cas. L’objectif du traitement est de ralentir l’évolution de l’hépatite chronique et de retarder l’apparition d’une cirrhose. Lors de cirrhose, l’objectif principal du traitement est de contrôler les complications, car il n’existe hélas pas de traitement permettant de réverser la cirrhose hépatique chez le chien et, malheureusement, la greffe de foie n’est pas pratiquée dans cette espèce.

Hépatite chronique, cirrhose du foie et espérance de vie

Les patients atteints d’hépatite chronique ont malheureusement une espérance de vie réduite, mais certains d’entre eux peuvent vivre plusieurs mois avec un traitement optimisé et garder une bonne qualité de vie. Il est essentiel de diagnostiquer l’hépatite le plus précocement possible, car plus elle est prise en charge tôt, plus le traitement est efficace à ralentir son évolution.

Plus d’informations sur le service de Médecine Interne ADVETIA