La Maladie Inflammatoire Chronique de l’Intestin (MICI)

La maladie inflammatoire chronique de l’intestin ou « MICI » se développe lorsque les cellules impliquées dans l’inflammation et la réponse immunitaire infiltrent le tube digestif.

Causes et symptômes d’une « MICI »

Les cellules responsables d’une maladie inflammatoire chronique de l’intestin perturbent le mouvement et l’absorption des nutriments, entraînant une perte de poids, une perte d’appétit, des douleurs digestives, de la diarrhée chronique, des vomissements chroniques ou toute combinaison de ces signes cliniques. Il en résulte des vomissements chroniques si l’inflammation se trouve dans l’estomac ou dans les régions les plus hautes de l’intestin grêle ; une diarrhée aqueuse avec perte de poids si l’inflammation se situe dans intestin grêle et une diarrhée molle avec du sang frais et du mucus si l’inflammation se trouve dans le gros intestin. Bien sûr, tout le tube digestif peut être impliqué de haut en bas. 

De nombreuses causes semblent impliquées dans une MICI : une mauvaise génétique, des allergies ou intolérances alimentaires, des parasites, des bactéries, un système immunitaire anormal, des médicaments, … 

Traitement d’une « MICI »

De ce fait, il existe plusieurs types de maladies regroupées sous le terme « MICI ». Il n’y a donc pas de traitement standard mais un panel de traitements différents allant d’aliments spécialisés hypoallergéniques à des immunosuppresseurs, en passant par des antibiotiques, des probiotiques ou encore des transplantations fécales. Dans certains cas, il peut être difficile de trouver le bon traitement car chaque réponse est individuelle et variable d’un animal à un autre.

Pour en savoir plus sur le diagnostic d’une MICI.