Calendrier de l’Avent, Comme chez l’Homme : 16. La Gale

Comme l’homme, la plupart des animaux peuvent avoir la gale, c’est-à-dire une dermatose due à un parasite qui creuse des galeries à la surface de la peau : chien, chat, lapin, rat, cobaye, renard, mouton, vache, chèvre, cheval… Les démangeaisons sont violentes et la contagion entre individus souvent forte.

Signes de la gale chez les animaux de compagnie

A chaque parasite ses localisations préférentielles et à chaque individu sa façon de réagir contre l’intrus.

Chez le chien les démangeaisons sont le plus souvent localisées aux oreilles (bords), à la face et à la face externe des membre (coudes, jarrets), mais elle peut être généralisée.

Chez le cobaye ce sont des petits boutons sur tout le corps et des démangeaisons si fortes que l’animal peut présenter des crises épileptiformes. Chez le chat la localisation est frontale et sur le bord libre antérieur des pavillons auriculaires (n’existe pas en France, mais peut être importée). Chez le lapin ou le rat apparaissent en plus des petits boutons de véritables cornes.

Comment les animaux se contaminent-ils lors de gale ?

S’agissant d’une parasitose contagieuse la vie en effectif est la principale cause de gale (animalerie, refuge, élevage…). Pour le chien, la contamination indirecte par les renards est dans notre expérience la cause la plus commune en milieu rural ou périurbain.

Quel risque représente une gale animale pour l’homme ?

Elles sont toutes (chien, rat, renard le plus souvent) potentiellement contagieuses à l’Homme, mais ce ne sont pas des parasites adaptés à l’humain. Il faut que l’animal soit fortement contaminé et les contacts avec l’humain très étroit, c’est donc en pratique très rare. Il apparaît alors de petits boutons très irritants. Attention ces gales sont un piège diagnostic pour les humains parce que la localisation est différente de celle de la gale humaine (mains, face). Le simple traitement de l’animal suffit à venir à bout de ces contaminations.

Petits boutons rouges d’une gale contractée au contact d’un chien très lourdement infesté

Comment diagnostique-t-on une gale ?

Le moyen le plus simple et le plus efficace est de mettre en évidence les parasite en prélevant un peu de la surface de la peau et en l’examinant au microscope.

Toutefois, cette technique peut s’avérer décevante chez les animaux peu contaminés et présentant une forte réaction immunitaire. On peut alors animaux recours à un examen sérologique chez le chien et surtut chez tous les animaux à une épreuve thérapeutique

Comment traite-t-on la gale ?

La médecine vétérinaire a toujours eu une grande avance sur la médecine humaine dans ce domaine. Contrairement à une idée répandue ce ne sont pas les lotions antiparasitaires qui sont à la base de ce traitement. On leur préfère aujourd’hui des traitements par voie orale (en une prise !) tant chez l’Homme que chez l’animal avec des antiparasitaires appartenant à la famille des avermectines ou des isoxazoline. Ces traitements ont totalement révolutionné la dermatologie vétérinaire par leur grande efficacité et leur praticité.