Otites Chroniques Canines : les Atouts de la Collaboration Spécialiste/Référent

Une étude américaine récente parue dans le JAAHA montre que lors d’otite chronique, le travail collaboratif vétérinaire spécialiste en dermatologie/vétérinaire référent augmente très significativement les chances de guérison, minimise la gravité et le nombre de rechutes et… le risque de perte de client pour le vétérinaire généraliste.

On enfonce là une porte ouverte, mais cela montre que les mentalités changent et que l’on ne réfère plus des otites au chirurgien, mais bien au dermatologue. En effet, il n’existe pas de spécialité ORL en médecine canine et la très grande majorité des problèmes d’otites chroniques relèvent de la dermatologie.

Ainsi dans cette étude, la dermatite atopique est la cause de 94% des otites externes des chiens.

On notera que la différence d’approche la plus notable entre spécialistes et généralistes est une plus grande fréquence du recours à un nettoyage complet sous anesthésie et à une corticothérapie systémique.

Dans la pratique, référer un animal à un spécialiste pour la prise en charge d’une otite chronique va souvent au delà de cette seule variante de prise en charge. Elle est aussi dictée par :

  • la nécessité du recours à l’imagerie en coupe (scanner, IRM) ;
  • la nécessité d’une approche transversale avec avis de plusieurs spécialistes, notamment chez les brachycéphales : neurologue, algologue, dermatologue, chirurgien, voire oncologue ;
  • la nécessité de prise en charge globale de la dermatite atopique.

Logas D, Maxwell EA. Collaborative Care Improves Treatment Outcomes for Dogs with Chronic Otitis Externa: A Collaborative Care Coalition Study. J Amer Anim Hosp Assn. 2021;57:212-6.