Allergie Alimentaire : Réactions croisées entre viandes blanches, viandes rouges et poissons

L’allergie alimentaire chez le chien est essentiellement représentée par la sensibilisation aux sources de protéines que sont les viandes de toutes sortes de mammifères, d’oiseaux ou de poisson.
On a longtemps pensé que si un chien était allergique à la viande de bœuf il suffisait de lui donner de la viande blanche pour qu’il guérisse. C’est ainsi que ce sont développés des régimes dits à base de protéines sélectionnées (agneau, saumon et même cheval, kangourou, autruche ou sanglier). La poésie toute cartésienne et colorée de cette approche n’a pourtant aucune base scientifique et les récentes études sur les chiens spontanément allergiques ou artificiellement sensibilisés au poulet viennent définitivement enterrer cette coutume.
Dans cette étude les auteurs ont identifiés 7 allergènes majeurs de la viande de volaille déjà connus chez l’homme, qui sont aussi des allergènes retrouvés dans des viandes de mammifères ou de poisson (homologie > 85%)(1).
Par conséquent, si l’on veut faire un régime hypoallergénique ou d’éviction dans les meilleures conditions, le recours à un aliment hydrolysé demeure la solution la plus fiable. En effet les réactions croisées sont telles qu’une autre approche (aliment ménager ou industriel avec protéines sélectionnées) peut souffrir d’un manque de sensibilité (échec dû à une réaction croisée) nécessitant d’avoir ensuite recours à un régime à base d’hydrolysats.
Chez le chat les choses sont peut être identiques ou différentes… on ignore tout.


1.    Olivry T, Pucheu-Haston CM, Mayer U, Bergvall K, Bexley J. Identification of major and minor chicken allergens in dogs. Vet Dermatol. 2021;in press.