Calendier de l’Avent (Viral) : 5 COVID chez le Chien et le Chat

Contamination par le SARS CoV 2

Le virus SARS CoV 2, agent du COVID 19, peut infecter le chien et le chat. Ces animaux l’attrapent par contact avec leurs propriétaires atteints du Covid 19. La contamination de l’homme par un chien ou un chat porteur du virus n’est actuellement pas démontrée. C’est pourquoi si vous êtes malade du Covid, il convient de limiter les contacts proches, en particulier embrasser votre animal pour limiter le risque de transmission à votre compagnon qui peut être un réservoir pour le virus. Il est également recommandé par mesure de précaution de ne pas laisser les animaux positifs au SARS CoV 2 au contact de personnes à risque (âgées ou immunodéprimées, en particulier).

Symptômes du COVID

Les animaux infectés par le SARS CoV 2 peuvent avoir des symptômes légers mais sont la plupart du temps complètement asymptomatiques. La plupart des animaux infectés se rétablissent complètement et rapidement sans traitement ou à l’aide de traitements symptomatiques. Les maladies graves chez le chien ou le chat sont extrêmement rares.

Les signes cliniques décrits chez les animaux de compagnie malades du Covid 19 sont :

De la fièvre, De la toux, Des difficultés respiratoires et de l’essoufflement, De l’abattement, Des éternuements, Des écoulements nasaux et/ou oculaires, Des vomissements

Récemment des cas de myocardite ont été suspectés chez deux chats et un chien ayant été contaminés par leur maitres par le variant dit anglais

Pour toutes les raisons mentionnées ci-dessus, si une infection par le COVID 19 a été identifiée dans l’entourage, il est recommandé de le signaler à votre vétérinaire si vous êtes amenés à le consulter pour votre chien ou votre chat.

Diagnostic de l’infection par le SARS CoV 2

Le diagnostic se fait comme chez l’Homme par PCR sur écouvillon nasal, oropharyngé, lavage bronchoalvéolaire

Attention, néanmoins, un test PCR positif chez vos compagnons sur patte ne signifie pas que le virus est vivant, c’est-à-dire capable de se répliquer dans des cellules humaines ou animales. Enfin rappelons que la transmission dans le sens chien ou chat vers l’homme n’est pas démontrée à l’heure actuelle vraisemblablement parce que les chiens et les chats infectés excrètent trop peu de virus.