Journal Club NAC Juin 2021 : Oncologie du Lapin

Journal club de tous les résidents européens et mentors de l’ECZM sur l’oncologie du furet (reading list 2018-2022)

Le top 3 des néoplasmes les plus fréquents : tumeurs des ilôts pancréatiques et surrénaliennes, lymphomes

Tumeurs des îlots pancréatiques,

Néoplasmes les plus courants

Le comportement clinique est différent de celui des autres espèces (malignes à fort potentiel métastatique chez le chien et le chat) :

  • Faible potentiel métastatique
  • Bonne réponse à l’excision chirurgicale
  • Possibilité de traitement médical au long cours pour les formes non opérées
  • Récidive relativement fréquente

Tumeurs surrénaliennes

Vont des nodules multiples d’hyperplasie aux néoplasmes bénins et malins

  • Les lésions hyperplasiques sont les plus fréquentes 50 %
  • Carcinome 20%
  • Adénome 20%

Jusqu’à 20 % des individus ont des lésions dans les 2 glandes surrénales

La résection précoce incluant les tumeurs malignes garantit généralement un bon pronostic

Lymphomes

C’est la malignité hémolymphatique la plus courante chez les furets domestiques : 10 % à 15 % des tumeurs du furet aux États-Unis et en Europe

La majorité des cas concernent la rate et les nœuds lymphatiques

L’anémie (non régénérative) est l’anomalie de laboratoire la plus fréquente

Diagnostic

Imagerie

  • Radiographie : L’absence d’anomalies radiographiques n’exclut pas la possibilité d’un lymphome
  • L’échographie est l’outil clinique le plus précieux disponible
  • Épanchement péritonéal
  • Splénomégalie

Cytologie et histopathologie

Traitement

Le but est d’obtenir une amélioration de leurs signes cliniques et de leur qualité de vie

Il écessite dans la plupart des cas une chimiothérapie

La thérapie combinée peut être utile

Ferrets (812 samples)
Neoplastic60% Adrenocortical tumor (23.2%)Lymphoma (19.3%) pancreatic islet cell tumor (11.5%)
Non-neoplastic40% Extramedullary hematopoiesis in the spleen (10.5%)Lymph node hyperplasia (7.7%) Cholangiohepatitis (4.6%)