Rhinites Chroniques du Chat

Etiologie

La cause initiale des rhinites chroniques du chat est probablement virale (notamment avec l’herpesvirus ou le calicivirus). A l’heure actuelle, on suppose que le virus cause des dégâts irréversibles au niveau des cartilages du nez et de la muqueuse lors de l’infection initiale. Ceci entraine des infections bactériennes secondaires.

Les infections bactériennes primaires sont rares. Les rôles de Bordetella bronchiseptica et Mycoplasma spp (2 bactéries) dans les cas de rhinites chroniques sont inconnus.

La possible existence rhinites allergiques chez le chat (comme chez l’humain) est méconnue et a été peu explorée

Diagnostic

Le diagnostic de rhinite chronique est principalement un diagnostic d’exclusion.  Les autres causes de jetage nasal incluent par exemple des tumeurs, des abcès dentaires, des corps étrangers, des rhinite fongiques…

Un ensemble de tests est de ce fait souvent recommandé afin de déterminer la cause du jetage nasal (scanner de la tête, rhinoscopie, biopsies, bilans sanguins, recherche d’ADN de virus tels que l’herpesvirus ou le calicivirus, des cultures bactériennes d’un écouvillon des narines ou de biopsies de la muqueuse nasale, etc) mais aussi et surtout pour éliminer toutes les causes autres que la rhinite chronique idiopathique.

Ces tests nécessitent une anesthésie générale afin d’être réalisés

Traitement

Le traitement des rhinites chroniques idiopathiques du chat est très frustrant et une guérison est peu probable. Le traitement vise donc à diminuer les signes cliniques et à améliorer le confort de l’animal, il inclut :

  • Des antibiotiques. Idéalement, les antibiotiques devraient être choisis en fonction des résultats des cultures bactériennes. Néanmoins, l’utilisation prolongée et répétée d’antibiotiques favorise le développement de certaines bactéries résistantes aux antibiotiques telles que Pseudomonas aeruginosa qui peuvent devenir très difficiles à éliminer. Il est donc recommandé d’utiliser les antibiotiques de façon parcimonieuse, de façon ciblée et surtout conjointement à d’autres traitements (anti-inflammatoires, …) afin d’optimiser leurs efficacités
  • Le nettoyage du nez se fait avec de l’eau stérile, du Stérimar® ou des inhalations de vapeur d’eau. Ces traitements sont importants à instaurer dans la gestion des rhinites chroniques car ils permettent de liquéfier le jetage nasal, de mieux l’éliminer et de permettre à votre chat de mieux respirer par son nez. De plus, l’élimination des sécrétions diminuent la prolifération des bactéries. Ce traitement est plus difficile chez certains chats que chez d’autres mais si cela est réalisable avec votre chat, nous vous recommandons d’essayer. Afin de réaliser des inhalations de vapeur d’eau +/- Respicat (pendant 15 minutes 2 fois par jour idéalement), nous vous recommandons d’investir dans un nébuliseur de ce type :
  • Parfois des mucolytiques tels que la bromhexine lors que le jetage nasal est très épais
  • Des antiviraux chez les chats avec un test PCR positif pour l’herpesvirus (famciclovir notamment)
  • Des anti-inflammatoires (stéroïdiens ou non stéroïdiens selon les cas. Les anti-inflammatoires stéroïdiens peuvent parfois être donnés par instillations directes dans le nez dans certains cas)
  • Parfois, des antihistamiques