Mégacolon et Constipation

Episode Aigu Simple

Laxatifs

Les épisodes de constipation isolés et simples se traitent facilement grâce un traitement laxatif de type Laxatone®, lactulose, polyéthylène glycol 3350, ou encore d’un médicament destiné à augmenter la motilité normale (force contractile) du gros intestin, comme le bisacodyl +/- réalisation d’un lavement.

Régime alimentaire

Un changement du régime alimentaire est aussi souvent recommandé. Deux approches sont couramment utilisées à cet égard.

Le premier consiste à ajouter des fibres au régime alimentaire. Les fibres ne sont pas absorbées par le tube digestif du patient et passent dans le côlon où elles augmentent  le volume des selles. Elles permettent ainsi à former des selles plus molles, plus volumineuses et qui stimulent plus fortement le transit intestinal.

La plupart des fabricants d’aliments thérapeutiques pour animaux de compagnie proposent un aliment riche en fibres dans leur gamme. Si cela ne convient pas à l’animal, des fibres peuvent être ajoutées au régime alimentaire normal sous la forme de : ourgettes cuites, céréales de son, Fiberact®, Metamucil® ou produit similaire.

La seconde approche consiste à donner un aliment pauvre en résidus et hautement digestible. Avec ce type d’aliment, la production de selles est réduite. Dans certaines conditions (le mégacolon idiopathique par exemple), le colon arrive à mieux fonctionner en réduisant le volume des selles. Les régimes pauvres en résidus aident aussi à préserver l’eau fécale et les selles sont moins sèches. Ces régimes sont aussi facilement disponibles.

Episodes de constipation récurrents ou sévères

Les épisodes de constipation récurrents ou le développement d’une constipation sévère peuvent être secondaires à une maladie du tube digestif (mégacolon idiopathique, maladie inflammatoire chronique de l’intestin, bien que la diarrhée soit plus fréquente avec ce type de maladie, striction/rétrécissement du diamètre intestinal, tumeur de l’intestin), des troubles neurologiques (hernies discales, …),  des fractures du bassin ou des maladies  métaboliques (insuffisance rénale, hypercalcémie). 

Des tests diagnostiques (bilan sanguin, échographie abdominale, radiographie abdominale et parfois endoscopie digestive) sont souvent recommandés pour rechercher une cause au problème. Le mégacolon idiopathique est un diagnostic d’exclusion. La cause de cette maladie n’est pas bien connue.

En dehors de la constipation et de l’absence de production de selles, d’autres signes cliniques peuvent être observés tel que des vomissements, de la léthargie et une chute de l’appétit.

Plusieurs lavements sont souvent nécessaires dans la vie d’un individu avec constipation sévère et chronique.

Il n’existe aucun moyen de prédire la fréquence à laquelle cette procédure doit être faite chez un individu donné; il faudra suivre les signes cliniques de votre animal pour le déterminer.

Des traitements laxatifs doivent être administrés en continu, souvent 3 fois par jour.

Un régime pauvre en résidus est recommandé dans le cas de constipation sévère (occlusion fécale) car on veut limiter la production de selles le plus possible. Le bisacodyl et le prucalopride peuvent aussi être essayés.

À un moment donné, la réalisation répétée de lavements sous anesthésie peut représenter une dépense ou un risque indésirable. À ce stade, une chirurgie du colon peut être envisagée (colectomie subtotale)