Méthode PISA

La méthode PISA (Proximal Isovelocity Surface Area) est une méthode écho-Doppler qui permet une évaluation quantitative du reflux valvulaire. Bien que pas systématiquement utilisée, cette méthode permet de calculer le volume régurgité (VREG) lors d’insuffisance mitrale. La fraction régurgitée (FREG) est donc déduite comme un pourcentage calculé comme suit :

FREG  = VREG/(VREG + Vol. Ao*) X 100

*Vol. Ao : Volume d’éjection aortique

Dans la pratique clinique quotidienne, cette méthode permet de classifier la fuite mitrale en fonction de son importance (discrète, modérée, sévère) et de réaliser un suivi de son évolution dans le temps. Il est donc ajouté aux autres mesures échocardiographiques recommandés dans le dernier consensus (mesures des cavités atriale et ventriculaire gauches) pour définir la gravité de la maladie valvulaire mitrale dégénérative.

La mesure de la PISA est l’élément clé de la méthode qui se base sur le principe de la continuité hydrodynamique. La PISA correspond à ce que l’on appelle la zone de convergence. Plus précisément, il s’agit de la zone de convergence d’un flux passant à travers un orifice : le flux forme de zones de convergence constituées d’une succession d’hémisphères concentriques de rayon décroissant mais correspondant chacun à des vitesses de plus en plus élevées au fur et à mesure que l’on se rapproche de l’orifice de vidange (Figure 1). A chacun de ces hémisphères correspond une vitesse donnée égale en tout point du même hémisphère (hémisphère d’isovélocité).

Figure 1 : Le flux approchant à un orifice régurgitant plat accélère progressivement et forme des hémisphères concentriques convergeant vers l’orifice.

Avec des réglages Doppler appropriés, il est possible d’identifier le premier hémicycle le plus proche à l’orifice valvulaire ainsi que sa vitesse et d’en mesurer le rayon (Figure 2). Le débit donc dans le premier hémisphère peut être déduit :

Débit = Surface* X Vélocité

*Surface = πr2

Figure 2 : Doppler couleur sur une coupe apicale 4 cavités par voie parasternale gauche : calcul du rayon de la PISA (flèche noir) chez un chien souffrant de maladie valvulaire mitrale dégénérative. AG : atrium gauche ; VG : ventricule gauche

Puisque ce débit est égal à celui qui rentre par l’orifice régurgitant, la surface de l’orifice est calculée. Grâce à cette surface et l’intégrale de la vitesse du reflux, le volume régurgité est obtenu.

Le volume d’éjection aortique est également calculé avec le diamètre de l’aorte et l’intégrale de la vitesse du flux aortique et la FREG est déduite.

Comme chez l’homme, ce paramètre peut être intéressant pour évaluer le pronostic lors de maladie valvulaire mitrale dégénérative et des études longitudinales sont nécessaires afin d’obtenir des cut- off pour déterminer les risques et la fréquence d’un éventuel suivi.

  1. Keene BW, Atkins CE, Bonagura JD, Fox PR, Häggström J, Fuentes VL, Oyama MA, Rush JE, Stepien R, Uechi M. ACVIM consensus guidelines for the diagnosis and treatment of myxomatous mitral valve disease in dogs. J Vet Intern Med. 2019;33:1127-1140.
  2. Gouni V, Serres FJ, Pouchelon JL, Tissier R, Lefebvre HP, Nicolle AP, Carlos Sampedrano C, Chetboul V. Quantification of mitral valve regurgitation in dogs with degenerative mitral valve disease by use of the proximal isovelocity surface area method.  J Am Vet Med Assoc. 2007;231:399-406.