« Les Malaises » chez le Chien et le Chat

« Un malaise » est défini comme une perte de tonus postural. Il est généralement difficile de déterminer le type de malaise (états de choc, syncope cardiogénique, maladies neuromusculaires, épilepsie…), y compris en médecine humaine où 20% d’erreurs d’orientation sont notés à la consultation initiale (par exemple, en cardiologie vs neurologie). Il est donc important d’utiliser un questionnement analytique afin d’obtenir une description aussi juste que possible. Il est recommandé de s’adresser à la personne témoin de l’évènement et d’essayer d’obtenir des films des symptômes de l’animal. Il est notamment délicat de déterminer si le patient présente une perte de conscience ou non, il est nécessaire de poser des questions sur la réactivité de l’animal. Une idée reçue pour laquelle il faut se méfier est la suivante : une perte de contrôle neurologique avec miction ou défécation n’est pas seulement observée avec les crises d’épilepsie, mais elle peut également être observée avec la syncope cardiogénique. Voici un tableau avec quelques clés :

Syncopes cardiogéniquesCrises d’épilepsies
animal souvent immobile avec des membres et un tonus corporel flasques certains, partiellement inconscients, peuvent agiter les membres «mouvement des pattes» semi-conscientmouvement répétitif de pédalage des membres
si syncope cardiogénique prolongée ou sévère => hypoxie cérébrale profonde => brève période d’opisthotonosopisothotonos rare
tremblements de la mâchoire ou un claquement de dents ptyalisme phase post ictale avec récupération difficile
événement déclencheur tel que l’excitation ou le début de l’exercicegénéralement au repos ou pendant le sommeil sans déclencheur spécifique souvent phase de prodromes (période d’anxiété ou de comportement étrange, des contractions musculaires et des anomalies de la face)
les chats peuvent présenter une syncope cardiogénique qui imite de brèves crises focales
généralement de courte durée et retour à la normale en quelques secondes à une minutepériode post-ictale pouvant aller jusqu’à plusieurs heures pendant lesquelles l’animal peut être confus, anxieux ou présenter des signes neurologiques localisés

Il peut être pertinent de vous rapprocher d’un vétérinaire spécialiste. Par exemple en cas de malaise et d’arythmies, un électrocardiogramme et une échocardiographie sont indiqués, en cas d’atteinte neurologique, un examen IRM et une ponction de liquide céphalorachidien sont à envisager, etc.